Nicolas Croce

J'apprends La Photographie

Sans doute la meilleure façon d'apprendre la photo :
Simple, Clair et sans langage technique.

Par Nicolas Croce : photographe et auteur du livre best-seller J’apprends la photographie et l'Essentiel De La Photo.

Vous voulez apprendre la photo ? Découvrez : les Workshops, les Livres, les Formations

Vous ne pouvez pas contrôler ce qui vous arrive dans la vie, mais vous pouvez toujours contrôler la façon dont vous réagissez

Si on vous force à assister à une journée de conférences de paléontologie, il y a de fortes chances que vous vous ennuyez.

A moins que vous soyez passionné par cette discipline — ou que vous vous découvriez une passion pour elle — dans quel cas la journée sera au contraire passionnante.

Une même journée, une même expérience, peut donc être vécue de deux manières complètements différentes.

Mais ce que nous devons garder à l’esprit, c’est que nous avons le pouvoir de choisir la manière dont nous vivons chaque expérience de notre vie.

Ne peut-on pas, par exemple, trouver un certain intérêt à cette conférence de paléontologie ? Est-ce que certains sujets ou techniques abordés ne peuvent pas être appliqués à d’autres domaines de notre vie ?

Vous avez du mal à régler votre appareil photo ?

Simple, sans langage technique et accessible aux débutants, mon nouveau livre l'Essentiel De La Photo vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Il a déjà aidé plus de 7 000 photographes à progresser. C'est le compagnon idéal pour apprendre la photo.

Découvrez-le ici   Mes autres livres

Si ce n’est pas le cas, on peut étudier les personnes qui entrent en scène : que valent leurs présentations ? Quelles sont leurs erreurs ou au contraire les choses qui fonctionnent bien ? Quel est leur langage corporel ? Semblent-ils à l’aise ou leurs gestes traduisent-ils de l’anxiété ?

Et enfin, cette journée de conférence peut devenir le sujet d’un reportage photo. Nous pouvons nous transformer en journaliste et agir comme si nous devions en faire un article. Une sorte de mini projet photo d’une journée dont le thème peut être la conférence elle-même, les personnes qui y assistent, ou encore le lieu où cela se déroule.

En bref, nous pouvons toujours transformer une mauvaise expérience en quelque chose de positif. Même les pires expériences.

En 1914, un incendie s’est déclaré dans l’usine de Thomas Edison et à ravagé une dizaine de bâtiments — soit plus de la moitié de l’installation.

Les produits chimiques présents sur les lieux donnaient naissance à des flammes multicolores qui embrasaient le ciel.

Thomas Edison, présent sur les lieux de l’incendie, se tourna alors vers son fils Charles et lui demanda d’aller chercher sa mère ainsi que ses amis pour contempler le spectacle : “Il ne verront plus jamais un tel incendie”.

Et devant les objections de son fils, Thomas Edison répondit : “Tout va bien. On vient juste de se débarrasser de beaucoup de déchets”.

Plutôt que de se lamenter et de voir le négatif dans cette situation, Edison décida d’y trouver du positif : admirer un incendie multicolore qui fait le ménage pour lui dans son usine.

Le lendemain, il se remit au travail, relança son usine et, dès l’année suivante, fit des profits records.

Viktor Frankl, de son côté, a survécu aux camps de concentration Nazis. Dans son livre “Man’s Search For Meaning” il explique :

Forces beyond your control can take away everything you possess except one thing, your freedom to choose how you will respond to the situation. You cannot control what happens to you in life, but you can always control what you will feel and do about what happens to you. — Viktor Frankl

“Des forces hors de votre contrôle peuvent vous prendre tout ce que vous possédez à l’exception d’une chose, votre liberté de choisir comment réagir face à une situation. Vous ne pouvez pas contrôler ce qui vous arrive dans la vie, mais vous pouvez toujours contrôler ce que vous ressentez et la façon dont vous réagissez face à ce qui vous arrive.”